samedi 25 juin 2016

Economie

Cannabis. Le Maroc, ce producteur indétrônable. Le Maroc reste le premier producteur mondial de résine de cannabis devant l’Afghanistan. Le Royaume, indétrônable dans ce domaine depuis plusieurs années déjà, disposait de 47.196 ha cultivés en 2013, dont 42.196 récoltables et 5.000 détruits, selon le nouveau   rapport de l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) publié aujourd’hui à Genève. L’office souligne que 31% des saisies mondiales de résine de cannabis en 2014 ont été effectuées en Afrique du Nord, principalement au Maroc. L’Europe reste toutefois le lieu où la majorité des saisies (40%) sont réalisées, dont 26% uniquement en Espagne. Article19.ma
Technologies. Les produits Oppo s'imposent au Maroc. Le spécialiste chinois des terminaux NTIC fait le bilan de sa stratégie de pénétration du marché marocain. Les conclusions, largement satisfaisantes, nous sont livrées par le CEO de la filiale marocaine, Glenn Tan. "Le consommateur marocain est un consommateur   averti et friand de dernières technologies. Satisfaire ses exigences constitue l’essence de notre stratégie. Dès le lancement de la marque, nous avons été agréablement surpris par les premiers retours, les ventes dépassant largement nos prévisions les plus optimistes", a-t-il déclaré. LesEco.ma
Entreprises publiques. La dette en devises représente 17% du PIB. La dette en devises des entreprises et établissements publiques (EEP) flambe. Le rapport de la Cour des comptes publié le 22 juin dresse un sombre tableau de la situation de la dette extérieure de ce secteur. « La dette en devises n’a cessé d’augmenter   depuis 2008. À fin 2015, elle totalise 160,3 milliards de dirhams, soit 65,2% du total de l’endettement du secteur et représente 17% du PIB », précise l’institution dirigée par Driss Jettou. Sur ce stock, 106 milliards de dirhams sont garantis par l’État. Telquel.ma
Tourisme. Le Maroc 4ème destination mondiale cet été pour les français. En effet, un sondage réalisé pour le compte, de la fédération ‘Les Entreprises du Voyage’, qui regroupe les agences de voyage françaises, a indiqué que les français seraient moins nombreux, que l’année dernière, à partir en voyage pour les vacances d’été: 55% contre 59% l’an dernier. Selon ce sondage effectué par le sondeur BVA, auprès d’un échantillon de 1.948 personnes, représentatif de la population française, les 10 et 11 juin, puis les 17 et 18 juin, sur ces 55% de vacanciers français, seuls 19% comptent partir à l'étranger et 39% ont dit vouloir voyager en France.    Lemag.ma