dimanche 24 juillet 2016

Actualité

Criminalité. Plus de 250.000 personnes arrêtées au Maroc en 6 mois. 256.171. C'est le nombre exact d'individus impliqués dans différentes affaires criminelles arrêtés entre le 1er janvier et le 30 juin 2016 lors d'interventions menées par les services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN). Parmi   eux, 83.732 faisant l'objet d'un avis de recherche au niveau national. Le nombre total des personnes arrêtées, par rapport à la même période en 2015, a augmenté de plus de 1.340 arrestations, indique, vendredi 22 juillet, un communiqué de la DGSN. Le nombre de personnes appréhendées et qui faisaient l'objet d'avis de recherche s'est quant à lui accru de 15.511 individus, soit un taux additionnel de plus de 23%. Huffpostmaghreb.com
Législatives. Guerre larvée entre le PJD et le ministère de l'intérieur. Alors que les lois devant régir les prochaines élections législatives sont votées au Parlement, des leaders du Parti de la justice et du Développement (PJD), qui conduit pourtant la majorité gouvernementale, commencent déjà à émettre des doutes quant au   prochain rendez-vous électoral. Ainsi, une guerre, qui ne dit pas son nom, semble se dessiner entre le PJD et le ministère de l’Intérieur. En effet, la dernière sortie de l’ancien secrétaire général du syndicat du PJD, Mohamed Yatim montre bien que la trêve entre le ministère de l’Intérieur et le Parti de la Lampe s’est achevée, rapporte le quotidien Assabah dans son édition de ce week-end 23 et 24 juillet. Le360.ma
Etat. Après les retraites, le gouvernement s’attaque au droit de grève. L’appétit vient en mangeant dit-on ! Après avoir fait entériner, par la chambre des représentants, son projet de loi de réforme des retraites, le gouvernement met les bouchées doubles pour faire adopter le projet de loi organique relative aux conditions   d’exercice du droit de grève. En tout cas, c’est programmé pour le prochain conseil du gouvernement. Parmi les points les plus importants de ce projet, il y a lieu de mentionner la clause du prélèvement sur les salaires en cas de débrayage, même s’il est autorisé par les autorités. Lesiteinfo.com
Baccalauréat. Un taux de réussite de 55,36%. Dans un communiqué, le ministère précise que les filles constituent 51 % du total des candidats ayant réussi lors de ces examens, alors que le nombre des candidats scolarisés ayant passé les épreuves du baccalauréat s’est élevé à 192.275 candidats, avec un taux de réussite de 61,72 %. Le nombre de candidats libres a, quant à lui, atteint 13.787 (22,73 %), ajoute le communiqué. Quant au nombre des candidats ayant réussi dans la session de rattrapage, il a atteint 47.055 candidats, avec un taux de réussite de 34,21 %, précise la même source. Par cycle d’enseignement, les candidats ayant réussi le baccalauréat à l’enseignement public se situent à 167.248, avec un taux de réussite de 59,37 %, contre 25.027 candidats dans l’enseignement privé, avec un taux réussite de 83,87 %, relève le communiqué.    Quid.ma