dimanche 21 décembre 2014

Actualité

Coupe du Monde des Clubs. Colère royale après le fiasco du complexe Moulay Abdellah. Le monarque aurait ordonné à Hosni Benslimane, commandant de la gendarmerie royale et ancien président de la Fédération royale marocaine de football, de superviser l’enquête du ministre de la   jeunesse et des sports sur la qualité de rénovation de ce complexe, afin de déterminer les réels responsables de ce fiasco. Le roi l’aurait chargé de prendre les décisions nécessaires pour sanctionner ces personnes. Tel Quel
Pénurie d'eau. Nécessité d'un plan sur le long terme. Répondant mardi à une question orale du groupe Haraki à la Chambre des conseillers, Charafat Afilal a indiqué que cette pénurie s'accentue en raison de la surexploitation des ressources hydriques, la hausse de la demande, le développement   économique et les besoins croissants du secteur industriel, ajoutant que ce déficit hydrique est sous contrôle grâce à l'expérience cumulée par le Maroc dans le domaine de gestion préventive des ressources en eau. Le Maroc, a-t-elle poursuivi, dispose d'une stratégie nationale qui a été présentée au roi en 2009, outre le plan national de l'eau qui permettra d'assurer les besoins en eau jusqu'en 2030. h24 info
Insultes aux marocains. Geert Wilders sera jugé. « Les hommes politiques peuvent aller loin dans leurs déclarations, grâce à la liberté d’expression, mais cette liberté s’arrête avec l’interdiction de discriminer », a indiqué le parquet néerlandais jeudi 18 décembre dans un communiqué, soulignant   qu’aucune date n’avait encore été décidée pour l’audience. Geert Wilders est donc accusé d’avoir « insulté un groupe de personnes sur la base de leur race et d’incitation à la discrimination et à la haine », a précisé le parquet.Lors d’une soirée après les élections municipales de mars, Geert Wilders avait harangué ses partisans, leur demandant s’ils voulaient « plus ou moins de Marocains dans votre ville et aux Pays-Bas ». Tel Quel
Mode de scrutin et parité. Majorité et opposition discutent des prochaines élections. Les participants de la rencontre entre partis, organisée par « Huna Sotak », le service arabe de la radio hollandaise internationale et le « Centre Hespress des études et des médias », ont fait part de leurs visions   concernant des questions se rapportant aux prochaines échéances électorales. En somme, ils disent vouloir « favoriser l’éclosion de conseils forts, démocratiquement élus et capables de concrétiser les aspirations des citoyens et de relever le défi du développement ». Animée par le professeur universitaire Miloud Belcadi, cette rencontre a vu la participation de Rachid Talbi Alami, membre du bureau politique du Rassemblement National des Indépendants (RNI), Adil Benhamza, membre du bureau exécutif du parti de l’Istiqlal (PI), Soufiane Khairat, membre du bureau politique de l’Union Socialiste des Forces Populaires (USFP), et Rachid Roukbane, membre du bureau politique du Parti Progrès et Socialisme (PPS). Au Fait Maroc
Maroc/UE. Plus de 1 milliards de Dirhams pour la Justice et la Santé. L’UE se propose d’appuyer la réforme du système judiciaire dévoilée par le Maroc en septembre 2013 avec un programme de 70 millions d’euros (plus de 770 millions DH), dans l’objectif d’assurer un accès équitable à la justice. Rappelant que la charte de la réforme du système judiciaire est le fruit d’une année de dialogue national sur la réforme globale et structurelle de la justice, l’UE a souligné que ce processus de réforme devrait avoir d’importantes répercussions tant du point de vue du renforcement de l’Etat de droit, que du respect des droits fondamentaux ou de l’amélioration du climat des affaires.    LNT