dimanche 21 septembre 2014

Actualité

Pays-Bas. L’ambassadeur du Maroc déplore la brutalité policière contre les marocains. Le 6 septembre dernier, des policiers de La Haye ont brutalisé un jeune marocain de 14 ans et son père devant un supermarché de Schilderswijk. Une énième bavure qui risque d’avoir de lourdes conséquences. En   effet, l’ambassadeur du Maroc à Amsterdam a décidé de déposer une plainte contre la police de La Haye pour cette agression encore perpétrée sur la population marocaine. Même si la police indique qu’elle a été attaquée par des résidents avant l’incident, Abdelouahab Bellouki n'est pas de cet avis. L'ambassadeur pense que la ''stigmatisation'' des marocains explique les actes regrettables de la police. Et cette fois, trêve de diplomatie dans son discours. Yabiladi
Visas. Le Maroc veut restreindre l’accès à la Turquie à ses citoyens. Des sources sécuritaires affirment que « les autorités marocaines ont demandé à leurs homologues turques d’imposer le visa aux Marocains afin d’interdire l’accès aux personnes qui souhaitent rejoindre l’État islamique ». De   même, il affirme que « l’instauration d’un visa ferait partie des mesures exceptionnelles car les échanges entre les deux pays sont de taille ».Toutefois cette question des visas entre le Maroc et la Turquie n’est pas confirmée par le ministère des Affaires étrangères marocain. « Pour le moment, nous n’avons pas pris connaissance de ce dossier et il n’y a pas d’éléments concrets », nous affirme une source au sein du ministère. Tel Quel
Antiterrorisme. La nouvelle loi entérinée par le gouvernement. Le projet voté prévoit de lourdes peines allant jusqu’à 15 ans de prison ferme et des amendes sévères pour ceux qui rejoignent les cellules terroristes ici et ailleurs et qui font la propagande du jihadisme. Montée du risque terroriste,   menaces de l'organisation de l'Etat islamique obligent... le Maroc renforce sa législation antiterroriste à l'image de plusieurs pays notamment occidentaux. Le360.ma
Islamistes. Les USA engagent le Royaume à la réconciliation avec Al Adl Wal Ihsan. Vish Sakthivel, spécialisée dans les courants islamistes marocains, et doctorante au St. Antony's College de University of Oxford, a rédigé un rapport intitulé ‘Al-Adl wal-Ihsan - Inside Morocco's Islamist Challenge ’. Dans ce rapport, qui reprend en détail, le long de ces 72 pages, le cheminement historique du groupe islamiste marocain dissident, Al Adl Wa Al Ihsan, sa base idéologique, la pensée de son fondateur, le défunt cheikh Abdessalam Yassine et enfin ses perspectives d’avenir, après la disparition de sa figure de proue, Vish Sakthivel indique que face à Al Adl Wa Al Ihsan, il existe 3 voies d’évolution stratégique, dont le choix de chacune d’elle, se répercuterait, positivement ou négativement, sur l’avenir du royaume, sa sécurité et son développement.    Le Mag.ma
Espagne. Les pêcheurs espagnols, agressés, veulent un remboursement de leurs licences. La tension n'est toujours pas redescendue au port de Tanger où les accrochages se muliplient depuis le début de la semaine entre les pêcheurs marocains et espagnols. Les premiers reprocheraient aux seconds les méthodes employées pour ramener du poisson, et leur bloquent l'accès à la zone de pêche, ou coupent leurs filets. Si Carmen Crespo, déléguée du gouvernement espagnol en Andalousie a tenu à minimiser la portée des incidents, les qualifiant de "petites" querelles "indésirables", la situation n'a pas connu d'évolution positive depuis trois jours, où les bateaux espagnols ne peuvent toujours pas tendre leurs filets dans les eaux marocaines, conformément aux termes de l'Accord de pêche Maroc/UE.    h24 info