vendredi 24 juin 2016

Actualité

Ramadan. Quand Mohammed VI prend le f'tour chez Aziz Akhannouch. C'est ce qu'on appelle un f'tour de haute volée. Selon la presse arabophone, Mohammed VI s'est déplacé hier à Casablanca chez l'homme d'affaires et ministre de l'Agriculture Aziz Akhannouch pour participer au f'tour organisé à son   domicile. Le roi, qui était accompagné par la princesse Lalla Salma et leurs deux enfants, Moulay El Hassan et Lalla Khadija, est arrivé au volant d'une Rolls Royce rouge décapotable. La demeure du ministre de l'agriculture se trouve boulevard de la Mecque (quartier Californie). Ce n'est pas la première fois que Mohammed VI se déplace chez le patron du groupe Akwa. Il avait déjà pris le f'tour chez lui en 2013, toujours accompagné de sa femme. Huffpostmaghreb.com
Officiel. Naissance du fils de Lalla Oum Kelthoum et Moulay Rachid. La famille royale s’agrandit. Dans un communiqué publié ce 23 juin, le Ministère de la Maison Royale, du Protocole et de la Chancellerie a annoncé la naissance du fils de Lalla Oum Kelthoum et du prince Moulay Rachid. Le nouveau-né   a été prénommé Moulay Ahmed. Il est né ce jeudi, selon la communiqué du ministère de la Maison Royale. La rumeur sur l’arrivée imminente du bébé princier courait depuis quelques semaines déjà. Telquel.ma
Cannabis. Le Maroc, toujours premier producteur mondial selon l’ONU. Ni les années qui passent, ni les efforts consentis à ce jour n’ont permis de changer conséquemment cette réalité. Le Maroc reste le premier producteur mondial de résine de cannabis, selon le rapport 2016 de l’Office des Nations unies   contre la drogue et le crime fraichement publié. L’instance onusienne se base ainsi sur les rapports des Etats membres, identifiant la provenance des résines saisies sur leurs territoires. Le Royaume continue donc d’occuper cette place peu louable alors que ses efforts de lutte contre la culture illicite du cannabis ont été reconnus par l’organe international de contrôle des stupéfiants (OICS) dans son rapport annuel publié en mars dernier. Yabiladi.com
Education. Plus de professeurs du public dans les nouvelles écoles privées. L'annonce a été faite jeudi, par le ministère de l'éducation nationale et de la formation professionnelle. Les établissements d'enseignement privé exerçant leur activité de manière effective avant l'entrée en vigueur de l'arrêté 0001-15 datant du 4 février 2015 peuvent recourir aux services des professeurs de l'enseignement public à condition que le nombre de ces derniers ne dépasse pas 20 pc du total des enseignants exerçant dans les cycles secondaire collégial et secondaire qualifiant de chaque établissement privé et d'obtenir une autorisation dans ce sens des académies régionales de l'éducation et de la formation, indique la même source.    Menara.ma